Joyeux Noël

Les vacances scolaires de nos filles ne me laissent que peu de temps pour vous écrire et par intermittence uniquement. Je fais contre mauvaise fortune, bon cœur. Ces conditions boiteuses m’offrent un exercice patient d’articles courts. Et vous-mêmes, je vous imagine bien occupés par tous les préparatifs de Noël et les fêtes de fin d’année, fatigués par le froid, le manque de luminosité et le poids des douze derniers mois d’autant plus lourd que vous ne les avez pas vus passer.

Je vous avais promis des lumières. Alors, j’ai beaucoup pensé à vous. Je suis retournée au marché de Noël (encore rare au Japon) au « Red brick warehouse » (1), partager avec des amies et après une longue marche, un vin chaud (« Glühwein ») et des frites au fromage fondu et savourer avec une gourmandise d’enfant la liberté et le temps pris au quotidien. Une patinoire a élu domicile depuis ma dernière visite. Cette place a des allures incontestables d’Europe, de France, de Paris, de Montparnasse et de parvis d’Hôtel de ville.

Je suis aussi allée admirer les immenses sapins de Noël des « malls » à « Minato Mirai ». Les Japonais étant bouddhistes, shintoïstes, et adeptes du shopping, Noël est essentiellement commercial. Pour les vingt-cinq ans de la « Landmark Tower » (2), l’arbre symbolique sur son trente-et-un régale le week-end et à une heure très précise, la foule des spectateurs silencieux et disciplinés d’un « one man show » de lumières – les Japonais en sont spécialistes et vous l’aurez déjà constaté au marché de Noël -, de musiques et de neige artificielle. Vous vous imaginez peut-être que j’ai été tentée de railler avec bonhomie cette nation copieuse qui « bouffe » avec tant de conscience et de perfection à tous les râteliers des autres cultures. En réalité, je suis déjà prisonnière de sa magie et prisonnière reconnaissante, notamment pour nos filles : nous restons à Yokohama pour les fêtes et même si ce jour n’est pas férié au Japon, ces airs réussis de rites chrétiens créent de bienfaisantes illusions.

Enfin, il reste mon quartier, « Yamate », « on the Bluff » (3). Comme à Halloween (4), les maisons historiques profitent de l’occasion et font chacune vivre avec faste les traditions d’un pays Européen. Je n’ai pas voulu vous inonder trop de toutes mes photos au risque de transformer ce blog en un article du magazine Art & Décoration.
La « British House » qui l’eût cru, représentait le Royaume-Uni de Grande Bretagne et l’Irlande du Nord. J’y ai surtout retrouvé l’Ecosse, beaucoup de tartans, mes souvenirs d’étudiante, Braveheart, Mel Gibson et Sophie Marceau. La « Bluff n°111 » m’a fait découvrir la République d’Estonie et réviser un peu de géographie Baltique. Je vous envoie la maison, un ciel bleu d’hiver, un palmier et quelques décorations. C’est à cet endroit que j’aimerais passer Noël, les pièces sont petites et chaleureuses et une nature simple est partout présente. La « Bluff n°234 » est italienne et sophistiquée mais à sa porte d’entrée, les arbres aux couleurs automnales sont un chaud délice pour le regard. A la « Ehrismann Residence », je suis revenue sur l’impressionnant Rocher, dans le glamour, le luxe et la belle vie. Monaco était à l’honneur. Une musicienne jouait des airs de Noël sur un piano de marque « Kawai ». Ce bout de terre vole la vedette à la France mais il est difficile d’en vouloir aux Japonais qui préfèrent le romantisme aux gilets jaunes.
J’ai traversé le chemin qui mène à notre impasse et juste en face, j’ai retrouvé l’Espagnol et l’imposant « Berrick Hall » qui abrite l’Allemagne pour les fêtes. La table était belle, la cheminée généreuse et le calendrier de l’Avent original : un petit bouquet de fleurs champêtre ajouté pour chaque jour qui passe jusqu’au vingt-quatre décembre. Au lieu de prendre sans patience, l’Allemagne donne et embellit jusqu’à la fête.
J’ai ensuite poussé mes pas plus loin dans le quartier, jusqu’au « Yamate Italian Garden » que je ne connaissais pas. A la « Bluff n°18 », la Finlande surpassait toutes les autres demeures en rêves et en abondance. J’ai voyagé au pays des trolls, des forêts d’ancêtres mystérieuses et des secrets merveilleux bien gardés par la nature. J’ai renoué avec les « Moomins », fantastiques héros de la littérature jeunesse Finlandaise et avec son auteure, Tove Jansson. Je l’avais rencontrée dans la bande dessinée Culottées en septembre deux-mille-dix-sept. Cette femme et d’autres avec elles m’avait mise sur la voie de l’écriture un samedi après-midi de septembre, de jardin et de chaise longue. J’ai gardé sa voix : « Seules la passion et la joie peuvent être honnêtes. Rien de ce qu’on m’a forcée à faire n’a jamais apporté de joie. Ni à moi, ni à ceux qui m’entourent. » Tove faisait une petite apparition et je l’ai discrètement saluée, d’un air entendu et heureux : « Tu vois le chemin que j’ai parcouru ! »
J’ai fini mon escapade avec « The home of a diplomat » dédiée à l’Espagne. Les vacances d’hiver au bord de la Méditerranée vont me manquer, la douceur du climat, nos bains de Noël et de nouvel an, les cris de l’eau glaciale puis le soleil de midi sur la plage, la nature abondante, nos marches en pente raide vers d’improbables monastères et le silence.
En échange, j’ai découvert d’autres perspectives de la ville de Yokohama, ses maisons, ses tours et le « bay bridge » à droite, la lumière rasante du soir et du matin. « Il paraît que Tokyo est la plus belle des villes moches du monde » osait Florent Chavouet dans sa bande dessinée Tokyo Sanpo. Peut-être que l’on peut en dire autant de la provinciale Yokohama (selon les Tokyoïtes) mais il s’en dégage un charme étonnant et très attachant.

Et puis, ce matin-là, en suivant les crêtes des montagnes au loin, le mont Fuji m’est enfin apparu. Depuis le quinze octobre que je l’attendais. Mais il faut que la brume de l’été ait disparu, il faut une météo claire et pure d’hiver qui prend son temps. Il était là, majestueux, et puissant kami du feu, de la terre et du ciel. Il refermait la boucle des éléments avec la déesse Benzai-ten d’Enoshima (5).

Avec le monde en poche, j’ai descendu la falaise et par des rues inconnues et révolutionnaires. « Life is short, break some rules. No place No home » ai-je lu sur une camionnette voyageuse et garée avec soin. N’était-ce pas finalement un résumé, trop à l’emporte-pièce peut-être, irrespectueux, trop subversif ou blasphématoire, rock’n roll voire hard rock pour certains yeux, d’un Jésus tendre et démuni de la grotte et de la mangeoire et d’un Jésus violent du temple, d’un Jésus tout court ? Vérité absolue ou histoire un peu dérangeante, peut-être fadaise confondante, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement et m’amuser de ce « quoi que ce soit », il importait peu, qui est arrivé jusqu’à nous partout dans le monde et qui arrive à nous dans quatre nuits. La tête à mes réflexions, j’ai rejoint l’ordre établi de la commerciale rue « Motomachi » (6) à l’entrée opposée. Je l’avais longée depuis la falaise et sans le savoir.
Je ne sais si Yokohama est mon âme mais ce que je sais, c’est qu’il me faut courir très vite maintenant pour accueillir la joie de cette naissance renouvelée. Le sapin, la crèche et tout Noël sont navigants dans notre container que j’imagine entassé sur un énorme bateau, ils voyagent, ils voient du pays, comme moi, les cadeaux sont encore dans les magasins, les repas n’ont pas passé la case d’un début de réflexion dans mon cerveau. Noël n’est pas au Japon, Noël est ailleurs, Noël est dans nos cœurs, il faut lui laisser le temps de s’y installer, de s’inventer et d’éclore année après année.

Joyeux Noël, chers lecteurs, tout simple et tout proche.

Illustration : Em. EMillustrationsFR
1. Voir l’article Goodbye « Minato Mirai » !
3. Voir l’article Une maison sur la falaise
4. Voir l’article Happy eve of All Hallows’ Day !
5. Voir l’article Enoshima, la douce
6. Voir l’article Petites et grandes pensées du jour

11 commentaires sur “Joyeux Noël

Ajouter un commentaire

  1. Un très beau voyage dans un Noël atypique. 🙂
    Un grand merci pour ces beaux articles !
    Je te souhaite ainsi qu’à toute ta petite famille, un joyeux et paisible Noël !
    Plein de bises,
    Marie

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marie,
      Merci pour ton message attentionné et merci pour ton soutien ! J’espère que tu as passé un joyeux Noël en famille et proche de ceux que tu aimes.
      Je te souhaite encore de belles fêtes de fin d’année et à très vite.
      Grosses bises 🙂

      J'aime

    1. Merci Delphine ! Peu importe le temps de la lecture 😉 Merci pour ta fidélité et merci pour tes pensées. Noël en famille, calme et heureux. Nous avons profité de Yokohama et découvert un tout petit salon de thé un peu désuet et face à un paysage urbain auquel je me fais bien finalement 🙂
      J’espère que tu as passé un joyeux Noël en famille et je te souhaite de belles fêtes de fin d’année.
      Grosses bises et à très vite !

      J'aime

  2. Merci pour toutes les images que tu nous offres. Je ne lis tes messages que tardivement. J’imagine que vous garderez tous en mémoire ce 1er Noël à Yokohama! Je vous souhaite de passez un très bon moment pour la nouvelle année.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Fred ! C’est toujours un grand bonheur de te savoir là ! Merci pour tes pensées et merci pour ta présence. C’est très juste, c’est un Noël à part dont nous nous souviendrons longtemps.
      Et nous continuons pour la nouvelle année…
      J’espère que tu as passé de joyeuses fêtes en famille et que ta famille va bien. Je te souhaite aussi de beaux et d’heureux moments pour la nouvelle année à venir.
      Grosses grosses bises et à très bientôt !
      Je pense à toi 🙂

      J'aime

  3. Je lis tous mes articles en retard!!! On s’est envoyé quelques messages pour Noël mais trop belles ces décos 🙂 manque juste un peu de musique et on y est !!!!
    Joyeux NOel bien en retard 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :