La fête des petites filles

Cet article n'a pas vraiment d'histoires, ni d'anecdotes, chers lecteurs. L'arrivée du printemps le justifie à lui seul, avec la parfaite orchestration dont le Japon s'est rendu maître au fil de son histoire. Après "setsubun" (1) le 3 février et le lancer de haricots pour le "commencement du printemps" ("risshun"), après les "ume matsuri" (2)... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑