Shinjuku Gyoen

Ce dimanche, nous avions prévu une journée dans un quartier confidentiel de Tokyo mais une courte nuit et les impératifs professionnels de L. ont fait modifier nos plans. Dans Google, j’ai inscrit, ou un truc comme cela, « Tokyo parc populaire » et Shinjuku Gyoen est sorti. Quelques photos afin de confirmer notre choix, le parcours en train établi, direct depuis Motomachi avec l’assurance d’une place assise, le départ de la ligne, court, quarante minute avec le F liner express, et nous étions partis.

Cinquante-huit hectares au cœur du cœur de la ville (1), les plus vastes de Tokyo. Seigneuriaux d’abord, puis impériaux, et nationaux. Cinquante-huit hectares, c’est grand. Moins que Central Park (trois-cent quarante et un hectares), équivalent du parc de la Villette (cinquante-cinq hectares). Certains rétorqueront « Boulogne, Vincennes ». Je répliquerai « bois ». Le plus touristique. Sans doute. Les supporters y faisaient une balade entre deux matchs et des visiteurs, Starbucks à la main, se flanquaient devant l’objectif. Ils ne savent pas qu’au Japon, sacrebleu, on fait la queue, même pour prendre une photo.

A regarder les photos justement, plonger dans mes souvenirs et tenter le pas de distance, il me semble que j’offre aux lecteurs une simple promenade dominicale dans un xième décors traditionnel japonais, qui certes, concentre en plus des jardins anglais et français.

Nous n’avons pas trouvé le carré anglais, peut-être fermé en raison de Faxai. Ou si, peu habitués que nous sommes, dans ces immenses pelouses d’un vert immaculé qui donnent envie aux enfants de courir, faire la roue, la brouette et s’ébrouer. D’autres s’octroient un somme, lisent ou discutent sur des couvertures. Le plan l’appelle le « landscape garden », sur la skyline (3) et le NTT Docomo Yoyogi building (4). Mais si je reviens aux touristes du moment, ils ne savent pas eux, que l’herbe deviendra jaune fadasse au cours de l’hiver, en raison de l’air sec et que la floraison des cerisiers s’admirent ainsi. Le lecteur de Kawaii connaît lui, la chaleur et l’humidité de l’été.

Le carré français paraît bien pauvre à qui connaît les trésors de la France. Seule une allée de platanes alternés de bancs fait voyager le promeneur. Il faut peut-être revenir à la saison des roses. L’espace japonais reste le plus joli à mes yeux, avec le pavillon de Taïwan d’où l’on peut admirer les paysages dans l’eau et l’illusion reposante de perfection et d’harmonie, arbres, fleurs, ponts, chemins de pierres ou de terre, lanternes ou statues. J’y suis retournée à notre départ, attirée comme un aimant. Je ne fus pas surprise d’apprendre qu’il fut érigé en 1927 en l’honneur du mariage de l’empereur Showa (5). L’endroit invite à la contemplation et la confidence, au temps qui passe puis au silence. Accoudée à la balustrade, face au jardin, la guerre qui suit reste un point d’interrogation.

Un ancien pavillon impérial se visite, ainsi qu’une serre tropicale qui m’a ramené à mes jeunes années quand j’ai joué quelques dimanches avec mes frères et mes cousins dans les serres tropicales de Sens, alors fermées au public. La Victoria Cruziana, les cactus et les bananiers étaient devenus un décor banal à nos jeux que mille dangers exotiques guettaient, nous taquinions les plantes carnivores puis les récompensions avec des mouches pour les voir se fermer sur elles. Nous suffoquions et sortions enfin. Les adultes festoyaient et parmi eux, certains devaient prier très fort pour qu’aucune grosse bêtise ne fut inventée. Les plantes encore, mais le verre. Le ciel fut clément et préserva les serres des invasions dominicales. Il les déménagea et les ouvrit aux visiteurs. Si sortir de Paris le week-end ne vous effraie pas, je vous les recommande. Même Le Parisien y est allé de son article (6).

A Shinjuku Gyoen, il est aussi possible d’y passer la journée. Et même si l’intimité de Sankei-en me plaît davantage, les sites d’information recommandent d’y venir souvent. Au début du mois de novembre pendant l’exposition annuelle des chrysanthèmes (7). Entre mi-novembre et mi-décembre afin d’admirer la couleur automnale des feuilles. Et pour la folie des sakura, parmi les meilleurs spots, paraît-il. Y retournerai-je ? Oui, je le crois.

En attendant, ce dimanche, nous avons admiré l’amaryllis du Japon. Il n’y a pas de quoi en faire un plat. Quelques photographes seulement pour immortaliser la floraison de cette année. Elle nous indique pourtant que l’automne arrive, avec délivrance (8), et plus humblement encore, qu’au cœur de Tokyo, ces parcs sont nos seules fenêtres sur la nature et nos méditations.

 

  1. Shinjuku : quartier d’affaires où se trouve par ailleurs l’hôtel de ville de la capitale et la gare la plus fréquentée du monde, shopping et vie nocturne.
  2.  Shinjuku Gyoen National Garden, Ministère de l’environnement.
  3. Ligne de tours à Shinjuku.
  4. NTT Docomo : opérateur mobile numéro un du marché au Japon.
  5. Empereur Showa : Hirohito (1901 – 1989), grand-père de l’actuel empereur, Naruhito.
  6. Sens, cité de lumière et d’histoires.
  7. Le sceau impérial du Japon est représenté par le chrysanthème à seize pétales doubles, faisant de la fleur l’emblème national du pays : passeport, pièces de monnaie (100 yens), ambassades.
  8. 30° aujourd’hui le 1er octobre, ressentis 35°. Puis 21° annoncés le 6 octobre, 19°, le 7 et 23° les 8, 9 et 10 octobre. 

6 commentaires sur “Shinjuku Gyoen

Ajouter un commentaire

  1. Un dégradé de vert magnifique ! Et quand on ne voit plus la grande tour, alors on vous imagine dans la nature – au milieu de nul part – ca devait etre un beau dimanche. 4° annoncé cette nuit ….

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton message Delphine !
      Oui, un magnifique parc ! Qu’il me faut découvrir à nouveau, à une autre saison. Il me semble que je n’ai pas tout saisi de lui. Et puis le pavillon de Taïwan…
      Bonne continuation à toi et à très bientôt !
      PS : Oui, l’automne est bien là sur la région parisienne… brrrrr

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :