Un camphrier nommé Ookusu

Le temps n’est pas japonais : froid et humide. Un couple rare de ce côté du globe. Habituellement, froid et sec, chaud et humide. Notre professeur croise les bras, se frotte les épaules et crispe son visage : « Samui desu » (1). Les Japonais sont occupés par la chasse aux couleurs de l'automne. Passés... Lire la Suite →

In other words, I love you

La fin de l’année approche. Noël à préparer pour les commerces, le chiffre d’affaires à boucler à son maximum pour d’autres. Avec les nuits précoces, le froid, l’humidité, un ciel gris tenace. Les grèves du mois de décembre. Nous français sommes habitués. Un peu plus de morosité, de fatigue et de visages préoccupés. « Où... Lire la Suite →

Le jardin aux cailloux volants

Dans ma quête de relier des points à Tokyo, je suis allée vendredi à Iidabashi. J’aime bien Iidabashi. Pendant longtemps, le seul mot que j’ai connu avec deux « i », comme cela, d’entrée de jeu. Au début, j’ai cru que c’était Lidabashi. Mais non, il m’a fallu me rendre à l’évidence. Deux « i... Lire la Suite →

Les artistes de Shinjuku

Mercredi dernier, la veille d'Halloween, je suis allée à Mejiro, un quartier de Tokyo, dans l’arrondissement de Shinjuku. Arrêt à la gare d’Ikebukuro et marche de trente minutes. J’aurais mieux fait de descendre à celle de Mejiro. Exploration amusée de plusieurs impasses afin d’atteindre l'atelier d’un peintre des années mille neuf cent vingt. Visite gratuite.... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑