Yamashita, c’est fini ?

En ce deuxième jour de retour à la maison, nous tentons de garder nos obligations, les cours de français du CNED le matin, ainsi que les habitudes prises à Kawaguchiko, les pique-niques et les sorties au grand air, bien que la ville y soit moins propice. Nous essayons de profiter de ce qui peut l’être, nous qui vivons désormais des conditions moins sévères que la France : fermeture des écoles depuis le deux mars, télétravail parfois, fermeture de certains musées et expositions, annulation d’événements certes, mais pas de restrictions concernant les voyages et les commerces.

Nous suivons l’actualité de la France par la presse : plus de neuf mille cas et deux cent quarante décès. Les proches prennent des nouvelles et réciproquement.
Une amie a envoyé une photo d’un supermarché. Trois gars de la police gardent le rayon de papiers toilette, histoire de dissuader les clients bagarreurs. Une bonne trêve après les gilets jaunes, les pompiers, les urgences, les assistantes maternelles, les retraites de tous bords, le climat, les anti-PMA, les bonnes femmes par là-dessus. Enfin, s’ils s’attendaient un jour à cette mission. Ce poste fixe sert peut-être de punition aux plus mal notés :
« Oh non chef ! Pas le rayon des papiers toilette ! S’il-vous-plaît. Pas les papiers toilette !

– Ça t’apprendra ! Aux prochaines manifs, tu seras p’t-êt moins mou du genoux. Allez ! Circulez ! »
Dimanche, Bruno Le Maire annonçait qu’ « il n’y a pas de pénurie de produits alimentaires » (1). De là à convoquer la presse pour du papier toilette, tel Hiroshi Kajiyama dans Les dés sont jetés (2), combien de pas restent-ils ?
Je ris avec les français qui partagent leur humour, des chiens épuisés de promener le quartier ou des parents planqués derrière un décor de canapé. Notre ancien voisin fan de rugby porte un masque en tissu aux couleurs du stade toulousain. 

A Yokohama, le printemps est arrivé. Les cerisiers commencent à fleurir, et avec eux, les hanami (3). Les étudiants profitent de leurs grandes vacances. Il faisait froid quand nous sommes partis à Kawaguchiko, les magasins et les rues se trouvaient désertés. Il faisait vingt degrés hier. Les promeneurs se promenaient, dans les magasins, les rues commerçantes, les parcs, les lieux touristiques. Je crois vivre le dimanche 15 mars. Choquée, je voudrais leur dire : « Rentrez chez vous ! Rentrez chez vous ! Bandes d’inconscients, d’irresponsables ! Abe va déclarer la guerre. » Je ne reconnais plus « mes » japonais si prudents d’ordinaire.

Sur le réseau des expatriés français à Yokohama, une information circule. Le gouvernement pourrait annoncer de nouvelles mesures de confinement suite à une réunion d’experts, outre la restriction de ses frontières à tous les pays de l’UE, l’Iran, l’Egypte, etc. Le ministère des affaires étrangères invite les Français actuellement de passage au Japon à prendre, le plus vite possible, leurs dispositions pour regagner la France (4). Un article du Japan Today (5) explique que les tests sont peu réalisés au Japon, en-deçà de la Corée du Sud et de l’Italie, avec le risque que les foyers infectieux soient peu contenus et ne se répandent. Et si le Japon a gardé, dans une certaine mesure, l’épidémie sous contrôle, le virus continue de se propager dans certaines régions (6). En outre, le Japon, s’il souffrait d’un manque d’imagination, a sous les yeux les mesures de l’Europe et des Etats-Unis.

Alors nous sommes sorties au parc Yamashita pour le dernier jour peut-être, avant que nos conditions ne se durcissent. Une amie de nos filles les a rejointes pour des parties de cache-cache et de chat.

En terminant cet article, l’information est tombée, les messages sur notre réseau social défilent. Les préfectures d’Osaka et Hyogo sont invitées à rester confinées pendant trois jours à compter de vendredi, jour férié national. « Trois jours seulement ! Deux préfectures seulement ! » Quinze foyers sont répertoriés au Japon. « Fermez-les ! Fermez-les tous ! » Et en même temps, les statistiques que je consulte indique une diminution du nombre de cas : moins sept cas jeudi, comparés à la veille, rapportant leur nombre à sept cent dix-sept, sans le Diamond Princess (7). Et en même temps, parmi ces quinze foyers répertoriés, un seul dépasse les cinquante cas, à Hokkaido, dix sont en-deçà des quarante-neuf, quatre en-deçà des neuf (8). 

Doutant encore de la transparence du Japon (9), L. demande s’il a de la fièvre. Nous ne voulons plus fréquenter les magasins, ni les lieux animés. Tant pis, pas de hanami. Le cerveau brouillé avec les images de la France, j’ai le regret d’apprendre au lecteur que nous nous transformons en chinois (10). Ceux qui se calfeutraient chez eux à Paris au mois de février, et regardaient émus et terrifiés les télévisions de Wuhan.

La France, les français du Japon sont avec vous.

IMG_20200319_071730104_HDR

  1. Coronavirus : « Il n’y a aucune pénurie », assure Bruno Le Maire, Le Figaro, 15 mars 2020
  2. Voir l’article Les dés sont jetés.
  3. Hanami : hana 花, “fleurs” et mi 見, “regarder”. Un rituel annuel qui voir les japonais affluer dans les parcs et les jardins pour contempler les fleurs des cerisiers du Japon, les sakura.
  4. Dernière minute, Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19 (18/03/2020)
  5. Japan testing for coronavirus at fraction of capacity, Japan Today, 19 mars 2020
  6. Une commission d’experts présente ses impressions sur les mesures prises contre le virus, NHK World – Japan, 19 mars 2020
  7. Japan COVID-19 Coronavirus Tracker
  8. Japan finds 15 clusters of coronavirus-infected people, Japan Today, 16 mars 2020
  9. Dans Japan COVID-19 Coronavirus Tracker, et sauf erreur de ma part, 717 cas, le 19 mars, plus 12 le 20 mars, donnant un total de 755 cas.
  10. Psychose et phobies vident les restaurants chinois de Belleville, La Croix, 05 février 2020

4 commentaires sur “Yamashita, c’est fini ?

Ajouter un commentaire

  1. Merci MPP pour tes pensées et ton humour. Je pense que vous faites bien de prendre des précautions. Il semble d’après ce que disent les experts que la stratégie intermédiaire//l’entre-2 entre le do-nothing et le confinement strict ne fonctionne qu’à condition de tester massivement la population (Corée, Singapour). En France, nous sommes partis pour un moment. Il faut espérer que nos hôpitaux arrivent à absorber la vague annoncée pour semaine prochaine… C’est pesant, la situation dans les hôpitaux est terrible. Faire ses courses est lunaire depuis qu’ils ont enfin pris les mesures qui s’imposent. Les caissières sont enfin protégées. Le printemps arrive avec beaucoup de soleil même s’il fait froid. Heureusement nous avons le jardin même si nous ne pouvons pas en sortir. Bref on fait le gros dos. Plein de bises à vous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Cath,
      Ce message, le temps que tu prends pour continuer à lire et écrire, me fait très plaisir. Ainsi que toutes les nouvelles que tu y apportes, la description brève et efficace de ce que vous vivez en France. L’humour aussi, confirmé 😉 sans doute nécessaire, bien que parfois, le covid-19 me réduirait bien au silence… il faut compter sur le courage de chacun, partout où il se trouve, à sa mesure.
      Nous restons très prudents, le plus possible, encore certains que cette histoire n’est pas derrière nous ici.
      Bon courage surtout, mes pensées t’accompagnent, comme tu le sais 🙂

      J'aime

    1. Merci Stéphanie. Cela m’a fait très plaisir ce matin de découvrir tes messages et de savoir ta présence. J’espère que la première semaine s’est bien passée et que vous avez trouvé vos repères ensemble. Heureusement, vous avez la terrasse, et la forêt à côté, bien que j’ai compris que ce havre de nature serait peut-être bientôt interdit… J’espère que tes étudiants ne sont pas trop stressés et que tu tiens le coup.
      Grosses bises et beaucoup de pensées

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :