Aller simple

Après les boucans des pépés complètement bourrés, les chasses aux images gâchées, Tiphaine et les kitsune à Nikkō (1), j’envoie des nouvelles. Kawaii possède également cette fonction. Il conserve au moins ça. Je voudrais bien bazarder mes velléités de littérature. Au point où j’en suis, à quoi bon ? 

Vendredi 12 juin à midi, la cloche des grandes vacances sonnait, mettant fin à trois mois, ou treize semaines, d’école à la maison. Notre cadette avait rendu tous ses devoirs de français au CNED. L’aînée terminait le dernier ce jour. En compagnie de Molière, il y a plus triste. Quant au reste, justement, il reste inchangé, excepté la boîte à ennui des enfants qui déborde. Nos filles ayant maintenant atteint l’asymptote du temps libre et malgré la nécessité absolue, aujourd’hui nous n’aurons pas peur des mots, de continuer à écrire, il deviendrait sans doute plus sage de me déclarer officiellement en congé et faire mes aurevoirs jusqu’à la réouverture des classes. 

Ce vendredi vit aussi l’annulation de nos vols prévus le 13 juillet. Aucun billet vers Paris le mois prochain sur ANA. Nous pourrions tenter le coup sur JAL, avec le même risque. AF semble fonctionner. Pour un aller simple. Abe ferme toujours ses frontières à 111 pays. Quarantaine à l’égard des ressortissants, retour sous certaines conditions à celui des résidents. Quant aux étrangers détenteurs d’un visa, autant évoquer la cinquième roue du carrosse (2). Mais ce même vendredi, Abe en bon prince, assouplit quelques règles coincées sur une note « enterrée », selon les mots du japan times, dans un document publié sur le site Internet des services d’immigration : retour possible pour des raisons humanitaires (3). Je crus d’abord à Médecins sans frontières (4) ou Amnesty International. Mais non : état critique ou décès d’un proche, accouchement et traitements médicaux ici ou là-bas, comparution à un tribunal en tant que témoin. Inutile de nous ajouter cette somme supplémentaire de calamités, bébés exceptés.

Au début du mois de juin, Abe aurait souhaité assouplir les règles avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Vietnam et la Thaïlande (5). Business oblige et à la condition d’un quota de 250 entrées par jour. Démenti le 15 juin (6). Depuis, rien. Avant que les pourparlers n’arrivent à l’Europe des vingt-sept et aux étrangers en mal du pays, il faudra au moins donner la préséance à la Chine, peut-être à la Corée du Sud, aux Etats-Unis et négocier avec pépère Trump. Pas pressé le Abe. Qui le serait ?

La boîte de L. n’est pas très encourageante non plus, voire menaçante, et refuse de gérer des salariés bloqués en France. On la comprend. L’ambassade compatit, rappelle l’incertitude, assure ses meilleurs efforts afin de défendre et revendiquer auprès du Japon l’application du principe de réciprocité. La formule en jargon diplomatique. Les Européens, eux, montre la courtoisie de traiter les résidents japonais dans leur pays comme leurs propres citoyens. Moyennant l’ouverture de ses frontières à partir du 1er juillet, un résident nippon en France pourra se rendre au Japon et revenir.
« Salut les gars ! » L’inverse, « Allez vous brosser ! » dit Abe. Vas-y
Laurent Pic ! Il y a encore 150 ans, le Japon vivait seul sur ses cailloux. Les 250 années précédentes, aucun étranger ne pouvait y poser le pied au risque de se faire zigouiller. Idem dans le cas d’un japonais un peu déluré qui serait allé voir ailleurs. Alors, le Japon a peut-être le mal de son pays.

Par ailleurs, et malgré les faibles chiffres de Covid, Abe a vu sa cote de popularité dégringoler (7). Les experts, eux, préviennent : dix personnes porteuses du covid par jour entrant sur le sol japonais et 100 % de chance – à 98,7 %, nous ne sommes plus à un arrondissement près -, de courir droit à la pandémie (8). 35 % des personnes interrogées estiment que la levée de l’état d’urgence le 25 mai s’est décidée trop tôt (9). Si les chiffres ne suffisaient pas à donner une idée de la bonne ambiance, Abe a déjà mis une partie de la population au pas. Cet été, les élèves et les professeurs n’auront que quinze jours de grandes vacances. « Les vac….. quoi ? C’est quoi ça ? » A souffler à Macron s’il voulait jouer dans la cour des grands et déclencher une vraie révolution.

J’essaie d’agencer l’inconnu et les « si ». Les frontières ouvriront peut-être le 1er août pour les résidents et les étrangers avec un visa. En raison d’une quarantaine obligatoire, il nous faut rentrer dès le 2. La rentrée des classes est fixée le 17. Un départ de Tokyo le 1er août à 11 h 45, arrivée à Paris le 1er août à 17 h 10 et un retour de Paris le 1er août à 20 h 00, arrivée à Tokyo le 2 août à 14 h 45. Je pensai pouvoir organiser un barbecue géant d’une heure à Charles de Gaulle. Je crains de n’avoir le temps que de débarquer et réembarquer, si tant est que nous ayons des places sur ces vols.

Si je n’avais encore mis une croix sur le mois d’août, si je gardais encore l’espoir, en écrivant ce dernier paragraphe, je finis par me rendre à l’évidence. Et si Abe jouait la montre, une simple hypothèse, nous aurons tous pris nos dispositions afin d’organiser des vacances sur la péninsule, histoire de ne pas nous retrouver le bec dans l’eau tout l’été.

Une amie rentrant en France retrouver ses enfants, regrette de ne pouvoir profiter du Japon sans la horde des touristes. Une occasion unique selon elle et qui ne se rencontrera pas de si tôt. Je concède le point. Mais l’été au Japon, aussi impensable que cela soit, se révèle la plus terrible des saisons : pluies, risques d’éboulements et autres joyeusetés. Extinction des feux à 19 heures, 19 heures 01 au solstice d’été. 18 heures 31 le 15 août. Moustiques affamés, cafards en mal de fraîcheur, chaleur essorante, sans répit la nuit. Adieu grillades et salades fraîches, apéritifs à rallonge, piscines et plongeons, enfants et parents sans heure, retrouvailles, amitiés, joies et insouciances de l’été ! Bonjour climatiseurs et intérieurs ! Nous ressortirons en octobre, après les typhons. Où donc poser nos valises ? A Hokkaido peut-être, dans les montagnes du nord ? Il y serait encore possible de porter une polaire l’été. Recrudescence des cas annoncée. Maudits karaoké (10) ! 

Au rythme où vont les choses, les informations concernant la saisonnalité du virus (11), après trop d’optimisme, nous broyons désormais trop de pessimisme et envisageons l’impossibilité de rentrer à Noël. 

Inutile de relire plus avant cet article. 

Article 116-photo 1-17 06 2020

  1. Voir les trois précédents articles, « Je vais à Nikkō », Les jolies photos de vacances, L’esprit du kitsune
  2. Japan’s re-entry list, The japan times
  3. Japanese immigration authorities announce conditions for re-entry of foreign residents, The japan times, 13 juin 2020
  4. Nombre de lits de soins intensifs pour 100 000 habitants. Japon : 7,3. France : 11,6. Voir Statista.
  5. Japan may ease ban on entry from Thailand, Vietnam, Australia and N.Z., The japan times, 1 juin 2020 et Japan may let in quota of 250 businesspeople from four countries daily, The japan times, 11 juin 2020.
  6. Japan hasn’t decided to ease entry ban, foreign minister says, The Asahi Shimbun, 15 juin 2020.
  7. Abe confronts his sinking popularity as coronavirus-dominated Diet session wraps up, The japan times, 16 juin 2020
  8. Experts calculate risk of new outbreak, NHK – World Japan, 2 juin 2020
  9. Abe Cabinet’s disapproval rating leaps to 61.3% in new mail-in survey, The japan times, 6 juin
  10.  Hokkaido enregistre plusieurs dizaines de nouveaux cas de coronavirus, NHK World – Japan, 13 juin 2020
  11. Le Covid-19 serait saisonnier, Courrier international, 12 juin 2020

 

 

8 commentaires sur “Aller simple

Ajouter un commentaire

  1. Très bel article !! Poignant, rythmé et faisant fort écho à nos états intérieurs même sans cette question de quitter notre pays.
    Bravo Mme kawaii et merci pour cette détermination à témoigner à haute voix… Que dis-je ? A haute plume !

    Aimé par 1 personne

  2. Et flute de flute !
    J’essaierai bien de tomber enceinte pour vous faire revenir mais je crains d’échouer !
    Bon courage pour ces 2 mois à venir.
    Vous nous manquerez.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Stéphanie !
      Merci pour ton message !!! Et vous donc, c’est et ce sera peu que de le dire… (bonhomme qui pleure).
      Enfin, tu m’as bien faire rire dans tes tentatives de bébé… C’est vraiment sympa 🙂
      Énormes bises
      PS : Heureusement, nous avons eu du rabe à Noël. Et avec cette histoire, je mesure combien réussir à profiter de chaque instant est important. Énormes bises.

      J'aime

  3. Ah le BBQ géant a CDG le 01 Aput. Je réserve la date! J’amène un crumble pomme/poire ça te va?

    Bon sinon sur l’échelle de 0 à 10 du lâcher prise : tu te situe à combien?

    Énormes bises…

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Delphine,
      Je prends TOUT… les crumbles pomme / poire, les crumbles pomme, les crumble poire, les crumbles fruits rouges… Et ta présence. Quelle joie !
      J’aime beaucoup la question n°2… Si 1 = faible lâcher prise et 10 = lâcher prise les doigts dans le nez… je crois que je suis à… – 10. Ça existe ça ? 😉 La question a le mérite de faire réfléchir 🙂
      Énormes bises et bel été !

      J'aime

  4. Je note aussi pour le BBQ à CDG !!
    Quelle excellente idée !
    J’avais suivi aussi les annonces du Japon par rapport à l’impossibilité de revenir… dur dur…
    L’idée de vacances d’été au Japon comme tu les as décrites ne font pas très envie…
    J’espère que vous trouverez un plan B sympathique !
    Courage 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Nelly,
      Plan B trouvé ! S’il fait beau, je pense que c’est un plan très sympathique… Il faut au moins cela pour faire passer la pilule… Avec le Covid, j’apprends les compromis… ça (je veux dire pas la saison idéale) ou rien.
      J’espère envoyer quelques photos 🙂
      Bises et à très très vite 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre à kawaiornotkawai Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :