Le temple aux hortensias

Jamais je ne racontai Kamakura, entre Enoshima et Hayama (1). Compter trente kilomètres depuis Yokohama, quarante-cinq minutes en train porte-à-porte. Ou je l’ai oublié. Sans doute parce qu’elle me paraissait trop touffue ou que, premier pas, j’échouai à me la figurer. Mais grâce à Abe, j’envoie paître les scrupules (2). Je verrai bien, je finirai... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑