La saison des sakura

Il s’agit d’une reprise aujourd’hui, à la suite de deux semaines de vacances scolaires. Nos voisins mitoyens repartent définitivement en France mercredi. Je peine à me concentrer sur mon travail, l’oreille aux aguets. Je reconnais notre départ de la vallée et pense au prochain. Notre propriétaire commune affiche son inquiétude : « France is dangerous. Corona. Ki o tsukete. »

Voici le lot des expatriés. Nous vivons de belles rencontres et nos chemins, plus ou moins longs, se séparent toujours à la fin. C’est triste. Notre lot à tous en somme, ramassé dans le temps. Nous nous donnons rendez-vous l’été en France, au gré des habitations ou des pérégrinations des uns et des autres. Le cercle s’élargit s’élargit et nous nous apercevons qu’au pays, il ne grandissait plus guère. Facebook se remplit de nouveaux amis. Nous en suivons quelques-uns installés ici ou là dans le monde. Passées plusieurs années, il arrive que certains se retrouvent. Nous possédons en commun notre séjour au Japon où nous avons fait connaissance, partagé les mêmes événements, et tissé peu à peu des liens. C’est gai ou riche à la fin, cette petite communauté.

Vendredi, ma voisine avait organisé un pique-nique d’aurevoirs sous les cerisiers en fleurs. Notre premier hanami (1). Les délices du printemps sous un ciel bleu et des voûtes de pétales blanches. Est-ce le rosé pétillant aussi ? Nous n’avons pas réussi à conserver notre humeur chagrine.
Ces pique-niques seraient interdits à Tokyo malgré la fin de l’état d’urgence, effective le 21 mars (2). Selon d’autres sources, ils seraient tolérés à Yokohama en respectant les mesures de distanciation sociale. Il ressort que la situation dépend des parcs et des préfectures (3).

Je n’ai gardé aucun souvenir des sakura l’année dernière. Il m’a fallu revoir mes photos afin de me rappeler. Nous attendions la déclaration d’un état d’urgence imminent qui fut fixé juste après eux. Fait exceptionnel, la neige était tombée sur les fleurs de cerisier à Tokyo et à Yokohama. Moi je me promenais au bord du lac Kawaguchi au pied du mont Fuji. La floraison se révélant plus tardive dans cette région, à peine de rares bourgeons se présentaient prêts à éclore. Quand je suis rentrée à Yokohama, les fleurs avaient disparu.

Les chiffres remontent au Japon depuis le début du mois de mars, la période des premiers cerisiers en fleur dans le sud du pays (4). Mais quel politique aurait le cœur à empêcher la contemplation des cerisiers ? Il en va de son moral et celui de la nation. De toutes les façons, le nombre des nouveaux cas journaliers n’a pas encore de quoi effrayer.

Depuis le mois de janvier, la presse se fait l’écho des météorologues et divers spécialistes de la chose afin de donner une date aux premières fleurs et les prévisions sont régulièrement actualisées (5). Le pays s’étale par vagues plus ou moins roses selon le calendrier. Le commerce s’est mis à la page de la saison : les compositions florales dans les hôtels, les confiseries, les gâteaux secs, les emballages (emballage des baguettes jetables), les serviettes en papier et les gobelets en carton, la nouvelle collection à Starbucks.

Les premiers bourgeons sont sortis mercredi 17 mars à Tokyo. Une copine les surveillait de près et a été attirée par l’agglutinement des badauds sous l’arbre en question. Passée une semaine, les arbres se montraient à leur l’apogée. Jeudi, je suis retournée le long de la rivière Meguro, avec nos filles cette fois, et un groupe d’amies. Le même ravissement qu’il y a deux ans, la foule, les touristes et la fête en moins, et sans le ciel bleu (6).

Ni les photos, ni les mots ne peuvent rendre compte de la beauté et de la folie des sakura à celui qui ne les connaît pas. Il faut les vivre, année après année, depuis des siècles qu’elles durent, pensées par des amoureux de ce spectacle éphémère.
Toyotomi Hideyoshi (7), le deuxième des trois unificateurs du Japon, ordonna  la plantation de sept cent cerisiers au temple Daigo-ji à Kyoto. Les générations suivantes en ont sans doute davantage profité que lui. Mais au-delà des nombreuses batailles et des efforts de pacification, le guerrier pouvait conserver l’assurance que son nom resterait gravé dans l’histoire, grâce à ces arbres ornementaux.

Dimanche, le vent et la pluie ont commencé à tout emporter. La fenêtre s’est révélée courte. Je ne pouvais pas faire rater ça aux lecteurs avant que ce ne devienne vraiment la fin. La maison d’à côté est vide et silencieuse désormais.

  1. Le hanami (花見 / はなみ?, littéralement, « regarder les fleurs »), est la coutume traditionnelle japonaise d’apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisiers (sakura), lorsque, à partir de fin mars ou début avril, elles entrent en pleine floraison.
  2. Japon : levée de l’état d’urgence dans le Grand Tokyo, NHK, 18 mars 2021
  3. Virus emergency ends, but cherry blossom party restrictions stay, The japan times, 22 mars 2021
  4. 1 783 nouveaux cas le 28 mars au Japon et 9 050 décès au total. Sources : Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). France : 37 014 nouveaux cas le 28 mars et 94 596 décès.
  5. Cherry blossom forecast 2021 released: Sakura set to bloom early in Tokyo again this year, Japan Today, 18 janvier 2021
  6. Voir l’article Sakura
  7. Toyotomi Hideyoshi (1537 – 1598)

10 commentaires sur “La saison des sakura

Ajouter un commentaire

  1. Tu écris : « Nous vivons de belles rencontres et nos chemins, plus ou moins longs, se séparent toujours à la fin. C’est triste. Notre lot à tous en définitive, ramassé dans le temps. » Bien vu et qui devrait relativiser toutes nos humeurs, nos ambitions, nos tracas… Bises de tous et joyeuses Pâques, Christ va ressusciter !…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Jean-Luc pour ces mots que je partage bien sûr 🙂 Et qui devrait nous inciter à goûter encore plus la saveur de l’instant présent.
      Joyeuses Pâques à toute la famille.
      Nous pensons fort à vous.

      J'aime

  2. bonjour,
    c’est tout simplement magnifique !
    quel plaisir !
    encore une fois : merci pour ce partage généreux !
    Nous sommes allés dimanche dernier voir les cerisiers en fleur du parc de seaux, mais ils ne sont pas encore en fleurs.
    a bientôt

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour bonjour Stéphanie,
      Merci pour ton mot également, tes mots toujours généreux aussi 🙂
      Oui j’ai appris récemment que le parc de Sceaux avait de beaux cerisiers. J’ai habité auprès sans le savoir et sans les avoir jamais vus… Ce n’est que partie remise 😉
      J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner pour profiter de leur floraison. Cela prend du temps de les surveiller de près.
      Grosses bises et à bientôt !

      J'aime

  3. 😢😢😢 Dur d’avoir la maison vide et silencieuse… Partager ces moments riches en émotions avec vous pd 2 ans, ça a créé des liens forts très vite ! Je me souviens encore de l’orage qui avait affolé nos portables mais pas trop L en caleçon, ni notre voisin coréen en pyj 😅

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,
      Ton petit mot me réconforte beaucoup. Et ces excellents souvenirs dont on a bien ri après coup. C’est sûr que le caleçon et le pyj, ça fait tomber les barrières très vite 🙂 Ton mari restait plutôt serein aussi.
      Tu te rappelles que nous étions allées en reconnaissance pour trouver le « shelter » le plus proche et que le « shelter » en question n’avait pas l’air plus inquiet que cela non plus… Je pense à toi à chaque fois que je prends ce chemin…
      Bonne continuation à vous ! Bon courage pour la quarantaine !
      J’espère que ce n’est pas trop dur de reprendre vos marques dans ce contexte.
      Grosses bises à vous quatre.
      PS : tes poubelles des verres sont bien parties 😉 😉 😉 😉

      J'aime

Répondre à kawaiornotkawai Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :