Covid en bref

Avec Kawaii, je n’ai jamais vraiment tenté les brèves.

Mais enfin, il en existe de meilleures que d’autres, alors autant partager celles-ci.

Depuis lundi dernier, le 25 octobre, Tokyo et les préfectures voisines de Saitama, Chiba, et Kanagawa (la nôtre), ont levé la réduction des heures d’ouverture dans les bars et les restaurants, ainsi que les restrictions concernant la consommation d’alcool (1).
Je crois que ces résultats me surprendront toujours s’agissant d’une ville de 14 millions d’habitants. Quatre jours plus tôt, Tokyo avait confirmé 36 nouveaux cas de Covid. Le 25, la métropole cumulait cinq jours consécutifs au-dessous des 50 cas.

Je lis désormais que le gouvernement japonais prévoit de réduire la période de quarantaine de dix jours à trois pour les personnes vaccinées arrivant dans le pays à des fins commerciales (2).
Jusqu’à présent, c’est cette obligation qu’il fallait réussir à se figurer, les personnes autorisées à entrer au Japon, pourtant vaccinées avec Pfizer, Moderna ou AstraZeneca, se voyaient mises en quarantaine pendant dix jours.
Ce n’est pas la première fois que le gouvernement abrège la durée de la quarantaine : de quatorze jours, deux longues semaines cet été malgré le vaccin (3), elle avait été abaissée à dix le 1er octobre. Aujourd’hui le gap me paraît si important que je peine à mesurer la signification de cette annonce dont nous attendons désormais la confirmation.

Avec les voyageurs d’affaires, les autorités considèrent la possibilité d’admettre à nouveau les étudiants étrangers sur leur sol, certains stagiaires, et peut-être, peut-être, les titulaires d’un visa de travail.
Plus de 370 000 étrangers attendraient d’entrer au Japon en raison des restrictions dues au Covid (4).

Des sources affirment que ces nouvelles règles entreront en vigueur dès lundi. En toute logique, le gouvernement prévoit à la fin du mois de novembre d’augmenter son plafond d’arrivées internationales de 3 500 visiteurs par jour actuellement à 5 000.

Nikkei rapporte que le raccourcissement de la quarantaine s’appliquera également aux citoyens japonais vaccinés (4). Quant aux résidents (comme nous) revenant de voyages à l’étranger, ils ne sont pas cités. Impossible de conclure que la mesure les concernera, bien que je le présume.
Nous nous montrons trop pressés et voudrions déjà connaître tous les détails : les enfants de moins de douze ans pourront-ils effectuer une quarantaine de trois jours ? Si non, laquelle sera appliquée, celle de dix, ou quatorze jours ainsi que la logique l’indiquerait ? Et qu’en sera-t-il des enfants de plus de douze ans non vaccinés ?
Le sort des touristes, lui, demeure inchangé. Ils devront continuer à patienter car à leur égard, les frontières restent fermées.

Cinq jours après la levée des restrictions dans les bars et les restaurants, Tokyo annonçait 4 020 nouveaux cas de Covid (5). Dès le lendemain, et tous les jours suivants, le nombre des cas s’était effondré à nouveau : la ville se maintenait sous la barre des 25. Avec si peu de recul et sans plus d’explications, je me suis imaginée les Tokyoïtes s’être rués dans les bars le lundi de l’ouverture des vannes, puis avoir repris leurs habitudes de reclus.

Faut-il croire les chiffres ? Le Japon a rattrapé son retard (6) : 72 % de la population a désormais reçu une vaccination complète, une petite longueur d’avance sur la France et certains pays en tête des statistiques au premier semestre de l’année (7).

Mais quasi 100 % de la population porte un masque dans la rue.

Ce que pensent les Japonais de ces mesures demeure inaccessible à la place où je vis. J’imagine qu’ils naviguent entre la nécessité et la prudence.
La presse nippone cite des pays en exemple : le Royaume-Unis, la France et l’Italie, qui n’imposent aucune quarantaine aux personnes complètement vaccinées (4). Avec un sourire en coin, je me demande de temps à autre comment les Français réagiraient s’ils s’apercevaient qu’ils servent de modèle à certains journalistes de l’archipel.

Quand les restrictions ont été levées, j’ai fait comme les Tokyoïtes. Je suis retournée au Minton, fermé depuis des mois.
Je ne sais pas comment exprimer mes sentiments d’alors : si c’est la ville qui me paraissait plus joyeuse, plus vivante, ou moins vide tout à coup, ou moi moins seule. Ou tout cela à la fois.
Juste avant de partir, un groupe de japonais est venu jusqu’à ma table. Comme au bon vieux temps, ils étaient venus partager un verre après leur journée de travail. Ils avaient même peut-être perdu l’habitude de se réunir ainsi avant la pandémie.
Ils parlaient anglais, alors l’un d’eux m’a proposé de demander mon morceau de jazz préféré. Prise au dépourvu, je n’ai pas su lequel répondre. Et puis, j’avais oublié tous les morceaux que j’écoutais naguère. Mais oui, l’ambiance était à la fête.

  1. Tokyo region to ease COVID-19 restrictions on bars and restaurants, The Japan Times, 20 octobre 2021
  2. Japan to ease quarantine for business travelers, NHL World – Japan, 02 novembre 2021
  3. Voir l’article Par où commencer ?
  4. Japan to ease entry for business people, students but not tourists, Nikkei Asia, 1er novembre 2021 
  5. Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), statistiques : lien
  6. Voir l’article Entre la Bosnie et le Botswana
  7. Vaccinations, statistiques : lien
    A la date du 1er novembre 2021 : 68,2 % en France, 72,9 % au Japon

4 commentaires sur “Covid en bref

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :