Mon calendrier de l’Avent (17)

Les choses sérieuses ont commencé. Une semaine reste avant la douce et sainte nuit. Les petits pères Noël frottent et nettoient le grand Bouddha de Kamakura.
On l’appelle « la petite Kyoto ». « Au bord de la mer » s’avère de mon invention.

Enfin. « Les petits pères Noël ». Est-ce bien convenable ? Trois ont le balai, et un le chiffon. Pas moins de vingt-cinq pour une offrande de quelques présents. Si ce n’était ce nombre, on les traiterait presque de fainéants. Mais parmi eux, celui qui a la vie dure est allongé au pied de la statue, trois bonhommes en équilibre dessus.

Malgré ces fantaisies de pères Noël, Bouddha reste impassible. Son âme prie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :